Douceur d’un temps
Intermède aux bourrasques de l’âme
Sur une terre rouge des larmes de vie
Lourde d’un fer pourtant fertile
Dans une suspension atemporelle
Songeant la destinée