Sur la ligne blanche du cœur
Roule quelques perles translucides
Et entre sombres nuées
Parfois brillent un éclat solaire
Mais où que conduise Gaïa
La densité de l’âme demeure