D'un rien l'âme rebondit
Une pale lueur lui suffit

Pour restituer la stase quarksique 
Un temps ébranlée