Les Mots à L'Âme.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

L'exordre

De l'âme, de larmes et de cendres ...

Fil des billets

vendredi 23 mars 2012

D'un bout du monde à l'autre ...

Loin
Dans un ailleurs
Silence mais non indifférence
La vie court
Toujours
D'indulgence il n'est besoin
Juste d'un sourire
Le temps d'un instant
Fraction d'infini ...

vendredi 4 novembre 2011

Dans les rêves et les étoiles ...

… Avec mille pensées de toi
Je me ballade sur la fugacité du temps et des instants
Loin du monde des hommes
Bercé de musique
Une bulle de songe
Toute de toi remplie
En bandoulière

dimanche 14 août 2011

Au Matin ...

Guérie de ses vagues
l'Âme légère
De ce nouveau jour
Du lendemain impatiente
Goute la vie
Avide

vendredi 29 avril 2011

Court la vie

Souffle de vie
Don de l'oncle utérin
Âme de l'un
Arlésienne de l'autre
Ici et là
Court la vie

mercredi 22 avril 2009

Sot Égoïste

L'égoïste
Aveugle à l'autre
De son nombril
Se complait
Sot

Il blesse
Sans voir
L'Âme qui le regarde

jeudi 2 avril 2009

Bleu Capharnaüm Doux-amer

Âme bleue
du vent d'avril
En vagues rougeoyante
D'âpre volutes
D'une vie rugueuse

D'instants doux-amer
Dans l'infini
Capharnaüm

mercredi 18 février 2009

Paresse Sereine

L'ennui ignore
La paresse savoure
Laissant le temps couler
Le contemplant à l'infini
Nulle ruse

Juste à regarder
Serein

samedi 14 février 2009

Panser Pensant la Vie

Invisible
Nul effacement
Juste un temps
Pour l'âme panser
Pensant la vie

Et revenir
Rassérénée

mardi 18 novembre 2008

Ondoiements Chaotiques

D'un ordonné rien naquit un tout chaotique
Entre valses entropiques et salsas enthalpiques
Petits riens agités en ondoiements
S'assemblent pour donner vie
Dans l'éphémère incommensurable

À
des âmes vagabondes l'instant d'un soufle

samedi 27 septembre 2008

Infrâme Vagabonde ...

D'un coin de soleil
Entre les rayons de froid
Entre bleu et vert
De quelques voiles
S'accompagnant

L'infrâme vagabonde


mercredi 20 août 2008

Mots Entrevus

Sur les marches de l'âme
Grimpent des mots
Qui de sens
N'ont que celui
Qu'il nous plait
À y entrevoir

dimanche 10 août 2008

Convection d'Irrigation

Des convections de l'âme
Jaillissent
Des geyser de mots
Rassérénée l'âme créatrice
Irrigue
De filets de mots

samedi 9 août 2008

Sentes à Rêves

Sur les sentes du temps
L'âme s'apaise
D'un sourire imaginé
Une étincelle
Sur un cœur
Ouvre à nouveau la boite à rêves

samedi 14 juin 2008

Cendres de Quarks

De ses cendres
L'âme s'évapore
Ne laissant
Sur le sol incandecent
Qu'infimes poussières
De quelques quarks

lundi 5 mai 2008

Alizé bleu

Sous l’alizé bleu
Un peu de fraicheur au cœur
Sur un murmure de vagues
Il rêve une vie d’ici et d’ailleurs
Où l’âme enfin repose
Un peu paisible

jeudi 1 mai 2008

Intermède atemporel

Douceur d’un temps
Intermède aux bourrasques de l’âme
Sur une terre rouge des larmes de vie
Lourde d’un fer pourtant fertile
Dans une suspension atemporelle
Songeant la destinée

samedi 26 avril 2008

Âmes blanches âmes grises

Sur de verts chemins de vie
Entre orages et ondées
Roulent les âmes égarées
Tantôt blanches tantôt grises
De rires et de larmes
Enfantes de la vie

lundi 21 avril 2008

Perles de Gaïa

Sur la ligne blanche du cœur
Roule quelques perles translucides
Et entre sombres nuées
Parfois brillent un éclat solaire
Mais où que conduise Gaïa
La densité de l’âme demeure

samedi 22 mars 2008

Nuit prismatique

Parce que dans la nuit des mots
Brule le prisme érodant leur signifié
Là sur le bas-coté
Il reste assis
Petit chose dans l'infini dérisoire

dimanche 16 mars 2008

Goute improbable

Goute à goute
Regard flou sur la vie qui roule
Cœur gris cœur bleu
Sur la route de l'improbable
Petit chose dans l'infini dérisoire

mercredi 20 février 2008

Particules migrantes

Univers de songe
Pour quelque assemblage cordal
En migration
Sur un chemin de temps

samedi 9 février 2008

Eaux solaires suspendues ...

Par une douceur solaire
Sur les eaux lisses d'un instant de vie
A l'écart des croisées
En observation des sentes
Pour une destinée en genèse

vendredi 28 décembre 2007

D'Eyengui en destinée

Enfin délivré des rixes d'Eyengui
L'âme endolorie s'essaie entre roches et pics
Cherchant sur sa dalle cristalline quelque vain apaisement
En ces jours sombres de ténébreuses réminiscences
D'un pas hésitant vers une incertaine destinée

lundi 17 décembre 2007

L'eau brumeuse

Rêve en bout de ligne
Sur le chemin de l'incertain
Un pinceau en main
Des couleurs de sable
Sur l'eau brumeuse
De sublimation

dimanche 16 décembre 2007

Bravade entropique

Aveuglée de lumière cruelle dans la brume onirique
L'âme névralgique en chemin égaré trésaille
Émergeant des ombres léthargiques
Un instant se pose en relâchement
Pour un jour de plus braver l'entropie
D'un pas malhabile de stase en destinée

dimanche 9 décembre 2007

Entre stase et vie

Dans le jour vite éteint
Âme et cœur voguant au grès des traces mémorielles
Le regard se porte tantôt devant tantôt derrière
Un moment brulant de silence
L'instant suivant adoucis
D'un pas incertain
Entre stase et vie

lundi 3 décembre 2007

Tempête expansée

Volutes noires du ciel de l'âme
Esthétique tempête
Point chaud au creux de la poitrine
Expansé de mille aiguilles glacées

samedi 17 novembre 2007

Neige de cœur en convection

Soleil blanc de neige rouge sur l'herbe noire
Indiscipline des sens en convection au cœur de l'âme
L'humide vision alterne de paix apparente
Ciel noir de neige blanche sur l'herbe rouge
D'absence invisible en présence ténébreuse
D'avoir insaisissable en manque convulsif
Cœur rouge de neige noire sur l'herbe blanche

jeudi 15 novembre 2007

Des mots assemblés en peintures

D'une machinerie étrange sort des mots assemblés
De sens pour l'un folâtre pour l'autre
Pensée traduite en peinture de mots
Pour les maux à l'âme

mercredi 7 novembre 2007

Âmes assemblées

Êtres de pensées en chemins d'électrons
Leurs enveloppes de chair et de sang réunies   
Ensemble attablés les mots fusèrent de mille éclats
Apaisant les cœurs et les âmes sœurs enfin rassemblées

vendredi 26 octobre 2007

Hiberâme

D'une paix apparente l'âme endormie s'endort dans la nuit de sa psyché
D'un instant de veille apparente l'âme endormie somnole de collines en vallons 
D'une heure l'autre d'un jour l'autre l'âme endormie plane entre songes et miroirs
Le temps immuable s'égrène l'âme endormie devenue hiberâme

lundi 15 octobre 2007

Refuge onirique.

De son refuge onirique 
L'âme extirpée
Le jour nouveau
Se doit d'affronter

lundi 24 septembre 2007

Jardin sauvage.

Espace en jachère entre abandon et sauvage à l'image des âmes
Paix de l'instant entre fraicheur du souffle d'air et chaleur du rayon de soleil

Temps suspendu entre bourrasques et flots tranquilles
De silence et de sang sur les routes incertaines du destin

samedi 15 septembre 2007

Songes d'avant et de demain

Sur les sentes de la psyché
Cheminant entre ombres et brumes

Parfois éclairé d'une vague lueur
Anesthésiés de froid brouillards
De songes d'avant et de demain
Les pas se tracent

mercredi 5 septembre 2007

Horizon blafard

Temps sans fin
D'ici et là

Sur l'horizon blafard
Une lueur ténue
A la recherche du sens
D'improbables apaisements

samedi 25 août 2007

Platitude lacustre

Cœur de feu
D'un tourbillon sans fond

Inexorablement aspiré
Étrange émergence
En platitude lacustre
Tourments apaisés

jeudi 23 août 2007

Intégrité stasique

D'un rien l'âme rebondit
Une pale lueur lui suffit

Pour restituer la stase quarksique 
Un temps ébranlée

mercredi 22 août 2007

Délivrance quarksique

Rivage noir atteint
L'âme se rétracte

Pour la dispersion quarksique 
Enfin délivrance ...

samedi 18 août 2007

Abysses

Eaux sombres des abysses
Happée l'âme sombre vers les noirs infinis

Étreint de pression
Le voile acide se referme

jeudi 16 août 2007

Ténue aténébrure

D'une promesse de rencontre le jour apaisé se lève
Pour quelques heures quelques jours le voile s'entrouvre

De l'infini du limbe quiet pointe une lueur
Affres repoussées un soupçon d'instants.

lundi 13 août 2007

Injuste sommeil

La nuit voit son regard s'éteindre
Une apparente paix de l'oubli enveloppant ses traits

Les piques et les brouillards nocturnes le happe

Lui disant l'inexistence de la quiétude
Le sombre éblouissement du matin arrive
L'enchainant dans la fausse liberté du petit jour 

dimanche 15 juillet 2007

Fut, futile, futurité

Devant l'âme dépenaillée, le regard rude fait sombrer la réalité.
Cœur sec des larmes perdues avancé sans fin sans horizon.
Lueur fugace d'un instant d'espoir proscrit de la raison.
De quarks et de photons un devenir bientôt de liberté.

vendredi 6 juillet 2007

L'ire pluvieuse

De larmes
gouttes à gouttes
le regard se voile
et les joues brillent
sans fin
sans faim
se perd dans l’ire
répandu de son sein

mercredi 4 juillet 2007

Le dire incertain ...

Rouge est le bleu de l’âme enchainée à travers les blanches prairies de l’esprit sans cesse en quête de l’infini.
Le noir humide brillant de mille éclats au coin de l’orange des yeux dans un impossible improbable néant.
De silence l’onde courant les cimes s’abime dénudant de leur sens les mots qui si peu relient les riens d’un instant.